logo
 

Dakar-Plateau se prépare pour "Oubi tey diang tey"

20/10/2017

Le taux de réussite scolaire au niveau de l’Inspection d’éducation et de la formation (IEF) de Dakar-Plateau est passé de 80% en 2016 à 76% en 2017. Une baisse de 4% qui inquiètent les professionnels. C’est dans ce cadre que le sous-préfet de Dakar-Plateau, Djiby Diallo, en collaboration avec l’IEF de ladite localité, a organisé un Comité local de développement (Cld) sur la rentrée scolaire 2017-2018, ce lundi 25 septembre, à la mairie de Dakar-Plateau.
"Nous savons que la rentrée des classes constitue un événement majeur pour l’administration, l’académie, les parents d’élèves, et autres. Et par rapport à cela, nous avons pensé qu’il nous faut évaluer l’année scolaire écoulée et voir ensuite comment prendre en charge les préoccupations réelles de celle à venir, pour nous coller au contexte ‘’Oubi Tey Diang Tey’’. C’est pourquoi, de concert avec l’IEF de Dakar-Plateau, des parents d’élèves, des syndicats d’enseignants, des communes, bref, de tous les acteurs de l’éducation, ensemble, nous avons organisé ce Cld, pour une bonne préparation de la rentrée scolaire", a-t-il noté.
L’objectif, selon lui, est d’évaluer les résultats de l’année passée et voir comment redresser la barre pour la prochaine rentrée scolaire.
Samba Diallo, Inspecteur de l’éducation et de la formation de Dakar-Plateau, dans sa présentation du bilan de l’année scolaire écoulée, a listé un certain nombre de manquements. Il s’agit, entre autres, de la vétusté de certains établissements scolaires, du déficit d’enseignants dans certaines écoles, de l’indisponibilité des fournitures scolaires dans les écoles à temps, de l’absentéisme de certains élèves, etc.
Face à ces manquements, Djiby Diallo a fait savoir que pour cette année, un cadre de concertation entre les collectivités locales, l’IEF, l’administration et tous les partenaires, sera créé. Ce, pour voir, chaque mois, les problèmes et apporter des solutions. Ce cadre, selon lui, va permettre de "juguler l’ensemble des manquements" dans secteur de l’éducation.
Mais, avant l’ouverture des classes, prévue le 9 octobre prochain, l’autorité administrative a estimé qu’il faut inciter les gens. Ainsi, il a demandé, dores déjà, aux collectivités locales de tout faire pour mettre les fournitures scolaires à la disposition des écoles le jour de la rentrée et de mettre les produits de désinsectisation et de désinfection à la disposition du Service d’hygiène.
Aussi, il a sollicité l’IEF de Dakar-Plateau à redéployer les enseignants dans les écoles qui en manquent. Il a également sollicité l’aide des Asc de s’impliquer dans le nettoiement des écoles.



Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →

La prise de contrôle de l’Assemblée nationale par la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY, (...)

Lire l'article →