logo
 

RÉPLIQUE
Benno Bokk Yakaar répond à la Coalition Gagnante Wattu Senegaal

21/08/2017

La Déclaration de la coalition Wattu Senegaal est d’abord marquée par le sceau de l’incohérence. Puisque, celle-ci revendique sa victoire avec grandiloquence partout où elle a gagné, et crie au vol là où elle a été sèchement battue. Cela n’honore pas notre démocratie.

La deuxième incohérence tout aussi flagrante est que l’opposition a déjà donné, dans un passé récent, une explication à sa défaite par sa désunion.

Ensuite, nous précisons ici avec force que les déclarations de la coalition Wattu sont loin des faits. En effet, sur l’étendue du territoire national, et dans 39 pays le scrutin s’est globalement bien déroulé. Là où il y a du retard, le vote s’est prolongé au delà de 18H 00. Il est donc inadmissible de jeter l’anathème sur l’administration pour masquer son propre échec.

Exceptionnellement à Touba, et en raison des intempéries le vote n’a pas pu se dérouler dans les conditions habituelles. Il est à noter également que 147 bureaux de vote ont été saccagés par des nervis de Wattu Senegaal.

Enfin, la page des élections législatives est dépassée et les écarts constatés dans les urnes confortent la réalité du terrain depuis les législatives de 2012, les locales de 2014 et le référendum de 2016.

Il est donc fallacieux d’entretenir la confusion pour tirer des conclusions sur la popularité de son excellence le Président Macky SALL.
En effet l’élection présidentielle et celles législatives ne sont pas de même nature. Pour rappel, en 2001 le score du PDS et de ses alliés aux élections législatives était de moins de 49%.

Pour conclure selon tous les observateurs sérieux dans le pays comme à l’international, la fiabilité de ce scrutin ne souffre d’aucune ambiguïté.

Il faut certes avoir toujours le triomphe modeste. Il est tout aussi important de savoir perdre dans la dignité. Le peuple a voté, il a choisi le camp du progrès et de la marche inexorable du Sénégal vers l’émergence, contre celui de la destruction et de la stagnation.

LA CELLULE COMMUNICATION BBY,
LE COORDINATEUR , PAPE MAHAWA DIOUF



L’ancien Président Abdoulaye Wade exige la libération de Serigne Assane Mbacké, placé en (...)

Lire l'article →

C’est sans doute l’audience de la dernière chance pour Khalifa Sall. La Cour suprême se (...)

Lire l'article →

Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée dans l’explosion à la centrale électrique (...)

Lire l'article →

La Sûreté urbaine a procédé à l’arrestation de dix supporters de l’Union sportive de Ouakam (...)

Lire l'article →

La chanteuse Amy Collé Dieng et Penda Bâ partagent la même cellule à la prison des femmes (...)

Lire l'article →

Macky Sall est satisfait des conditions de tenue des législatives du 30 juillet. « Les (...)

Lire l'article →

L’affaire de la mise à sac de 147 bureaux de vote à Touba, le 30 juillet, jour des (...)

Lire l'article →

Le directeur général de la Senelec, Makhtar Cissé, a été désigné « Madia d’Or » 2016. Cette (...)

Lire l'article →

Reportés à cause du drame de Demba Diop, les combats Modou Lô-Lac 2 et Papa Sow-Ama (...)

Lire l'article →

Une voiture a foncé sur des militaires de l’opération Sentinelle mercredi matin à (...)

Lire l'article →

La chanteuse Amy Collé Dieng peut porter plainte contre la personne qui a diffusé (...)

Lire l'article →

Le clerc de notaire Pape Médoune Seck est accusé d’avoir volé 10 millions de francs Cfa à (...)

Lire l'article →