logo
 

Au second tour, la vague Macron en reflux, la majorité absolue reste acquise

23/11/2017

A contre-courant. A l’issue de ces élections législatives, Emmanuel Macron disposera bien d’une majorité absolue pour gouverner pendant cinq ans mais probablement moins large que ce que les projections lui ont un temps laissé espérer.
Selon les estimations d’Ipsos Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, LCP, RFI et France24, La République En Marche et le Modem disposeraient de 352 sièges à l’issue du second tour, soit beaucoup plus que les 289 exigés pour gouverner sans partage. S’il se confirme, ce résultat parfaitement satisfaisant pour le chef de l’Etat pourrait être vécu comme une déception. Car les résultats du premier tour et les sondages d’entre deux tours prédisaient jusqu’à 470 députés pour la majorité présidentielle.
Les autres partis limitent l’ampleur de la débâcle
Toujours selon les projections d’Ipsos, les autres partis sont laminés mais moins que ce qu’ils pouvaient craindre. Premier groupe d’opposition, Les Républicains et l’UDI limiteraient la casse avec 128 députés, ce qui demeure son pire résultat aux élections législatives. Tout en reconnaissant sa défaite, le chef de file des Républicains François Baroin a salué un groupe LR "suffisamment important pour faire valoir les convictions" de son camp.
Le PS et ses alliés vont mal avec 50 députés, ce qui reste moins grave que les 25 que les sondages leur prédisaient. "La défaite de la gauche est incontournable. La déroute du Parti socialiste, sans appel", a twitté le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, lui-même éliminé au premier tour à Paris, avant d’annoncer son retrait de la direction du parti.
Le résultat pourrait en revanche être très positif pour la France Insoumise et le PCF qui disposeraient de 30 députés. Déception pour le Front national en revanche qui ne serait pas en mesure de constituer un groupe parlementaire avec 8 élus.
[Plus d’informations à suivre]

Auteur : Geoffroy Clavel



Le Bureau politique du Rassemblement pour le Socialisme et la Démocratie (BSD) s’est (...)

Lire l'article →

Les morgues des plus grands hôpitaux de Dakar sont devenues les espaces les plus (...)

Lire l'article →

Installé depuis hier à la tête de la Caisse de Dépôts et de Consignations, Aliou Sall a (...)

Lire l'article →

Me Ciré Clédor Ly a vivement déploré le verdict rendu, ce jeudi, par la Cour suprême dans (...)

Lire l'article →

On a frôlé l’irréparable hier soir dans la grande mosquée de Touba où des membres du (...)

Lire l'article →

Ledakarois a appris de bonnes sources la disparition, dans la nuit du jeudi à (...)

Lire l'article →

La nomination de Aly Ngouille Ndiaye en remplacement de Abdoulaye Daouda Diallo (...)

Lire l'article →

Le maire de Guédiawaye, Aliou Sall, a remis ça. Fraîchement nommé directeur général de la (...)

Lire l'article →

Il y a un an, jour pour jour, une mutinerie éclatait à la prison de Rebeuss. Le bilan (...)

Lire l'article →

Youssou Touré reste à la tête du Réseau des enseignants de l’Apr. Ce, malgré la vague de (...)

Lire l'article →

Pape Konaté, président de la Cellule de la collectivité mandingue du quartier de (...)

Lire l'article →

Accusés d’avoir volé 23 millions de francs Cfa à la régie de paiement des bourses des (...)

Lire l'article →