Affaire Petro-Tim : une remise en cause de la gestion pétrolière au Sénégal

0 Comments

Affaire Petro-Tim : une remise en cause de la gestion pétrolière au Sénégal

La présidence au Sénégal s’est vue éclaboussée depuis cinq ans par des rumeurs de corruption et de conflit d’intérêts. Le terrain était déjà assez houleux avec l’affaire d’Aliou Sall-Frank Timis. La BBC vient toutefois conforter les soupçons en la matière avec les révélations récentes sur Petro-Tim. Ledakarois.net vous offre le focus sur le sujet.

Des accords pétroliers controversés validés par la présidence sénégalaise

Les révélations sur l’affaire Petro-Tim ressortent d’une enquête publiée sur la BBC sur un accord passé par le gouvernement du Sénégal en 2011. La présidence sénégalaise y a octroyé les droits d’exploration de deux blocs de pétrole offshore à une société appelée PetroTim.

Un nouveau gouvernement sénégalais est arrivé au pouvoir en 2012. Cela a permis à PetroTim de conserver les droits sur les blocs. En 2014, PetroTim a transféré les droits à Timis Corporation, propriété de l’homme d’affaires controversé Frank Timis. La même année, la compagnie pétrolière américaine Kosmos obtient 60 % des blocs de Timis et commence à explorer le pétrole et le gaz.

Kosmos trouvé d’importantes réserves de gaz naturel et BP rejoignent le partenariat. Enfin, comme indiqué par la BBC, BP rachète Timis Corporation en 2017. L’acquisition est établie à 250 millions de dollars avec une part des redevances futures du champ gazier en prime.

En outre, si vous voulez plus d’information concernant nos services, nous vous invitons de remplir le formulaire de contact sur ce lien.

Plusieurs drapeaux rouges sur la viabilité des accords conclus

La BBC a soulevé de nombreux problèmes sur la viabilité des accords conclus par le gouvernement sénégalais. D’abord, PetroTim n’avait aucune expérience en exploration. Selon l’enquête, l’entreprise s’est constituée en société quelques semaines après la signature du contrat.

Frank Timis a travaillé pendant des décennies dans le secteur extractif de l’Afrique de l’Ouest. Il a laissé derrière lui de nombreuses controverses troublantes. Cela inclut des mensonges auprès des investisseurs et des accusations de violation des droits de l’homme. À l’arrivée de M. Kosmos,  Timis Corporation avait engagé Macky Sall le frère du président sénégalais. Ce dernier s’est vu verser 25 000 dollars par mois par le biais de cette société.

La BBC a également signalé un paiement secret de Timis Corporation à une société offshore appartenant à Macky Sall. Le frère du président sénégalais et la société en question nient toutefois l’existence de ce paiement. Le président a d’ailleurs supervisé les décisions prises au profit d’une entreprise pour laquelle son frère travaillait. Le boom pétrolier était à son paroxysme en 2012.  Il était donc possible qu’un appel d’offres ouvert et bien géré ait incité une entreprise compétente à explorer les blocs. La BBC a d’ailleurs rapporté qu’une grande compagnie pétrolière était effectivement intéressée à cette époque. Pourtant, le gouvernement a choisi une entreprise non qualifiée.  La société gagnante, Timis Corporation, a vendu le bloc pour un profit important. Cela a contribué de façon limitée à son développement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *